Assises de l’UPF : des spécialités culinaires du terroir au menu

Du ndolè, du sangha’a, des miondos, etc., voilà ce que l’on retrouve entre autres dans les plats proposés aux participants de ces 48èmes Assises de l’Upf à Yaoundé.

Ils se sont retrouvés une fois de plus ce mercredi 20 novembre 2019, à l’occasion du déjeuner organisé au restaurant du Hilton à Yaoundé. Au programme, des moments conviviaux et découverte perpétuelle .

Le restaurant <<les tables des saveurs>> de l’hôtel Hilton à Yaoundé, s’occupe de remplir les tables des participants de l’ UPF. Sous le regard impatient des consommateurs, le buffet demeure jusqu’ici fermé. Ce n’est qu’à partir de 12 heures 50 minutes que le buffet des assises s’est ouvert. Ce buffet des assises a donc nourri ce mercredi 20 novembre 2019, tous les participants à ses Assises désireux de se restaurer.

Au menu, naturellement, nous avions des entrées variées. Nous avions des mets traditionnels du Cameroun, à savoir : le ndolè. Il s’agit d’un met fait de feuilles camerounaise, préparé avec de l’arachide, et et peut-être fait au crevettes, au poisson fumé, à la viande fumée, etc., sa particularité étant son goût d’amertume.

Le sanga’a est un met culinaire principalement adulé par les ressortissants du Sud et du Centre. Composé simplement du maïs frais, de feuilles de morelle encore appelées »zom ». Ce met a sa particularité d’être cuisiné sans sel, mais peut se consommer avec du sucre au choix. nous avions des mets classiques tels que : du poisson rôti, rôti de poulet, viande de bœuf rôti. Comme accompagnements : du miondo, du riz, du plantain cuit à la vapeur, des frites de plantain mûr, du manioc, et du macabo.

Un menu assez diversifié et alléchant pour une découverte culinaire. Cependant, pas assez diversifié pour les étrangers qui semblaient d’ailleurs ne pas être dans leurs assiettes face à ce menu purement camerounais. Mais la chose a été gérée, car c’était une occasion de découvrir et d’apprécier.

Des audacieux ont pris un peu de tout dans leurs plats. Question de « découverte » ou de gourmet? On pouvait donc trouvé assez de mets dans les plats de certains participants. Les délices servis se sont donc consommés dans une ambiance chaleureuse et avec un bon appétit, en attendant la poursuite du programme de la journée. Car , un ventre affamé n’a point d’oreilles.

Hildegarde Edimego

Articles similaires

L’UPF honore Alain Blaise Batongue

L’UPF honore Alain Blaise Batongue

La présidente de l’UPF Cameroun, Evelyne Mengue A Koung, était porteuse ce vendredi 26 janvier 2024 du certificat de gratitude décerné au précédent président de l'UPF Cameroun, Alain Blaise Batongue. Ledit certificat a été décerné lors des 50èmes assises de l’UPF à...

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *